Ce bac s'adresse aux élèves intéressés par la réalité du fonctionnement des organisations, les relations au travail, les nouveaux usages du numérique, le marketing, la recherche et la mesure de la performance, l'analyse des décisions et l'impact des stratégies d'entreprise.

À noter : l'importance de l'enseignement général, pour la maîtrise de l'expression écrite et orale, en français et en langues vivantes étrangères, les apports culturels de l'histoire-géographie et l'appui d'un enseignement adapté de mathématiques.

Ce bac aborde les grandes questions de la gestion des organisations, par exemple : le rôle du facteur humain, les différentes approches de la valeur, l’information et la communication bases de l’intelligence collective, etc.

Il comprend des enseignements :

  • technologiques commun en 1re et en lien avec la spécialité choisie en terminale ;

  • généraux (français, mathématiques, langues, histoire-géographie, philosophie et EPS) ;

  • en économie, droit et management des organisations.

Ce dernier pôle, articulé avec le pôle technologique, donne les repères et les outils d'analyse et d'interprétation des logiques de fonctionnement des entreprises, des administrations, des associations. Observation du fonctionnement, mesure et analyse des résultats avant leur interprétation et la préparation de décisions sont mis en œuvre dans des situations réelles ou simulées.

Pratiques des jeux sérieux (serious games), usages des réseaux sociaux, des outils de simulation et de gestion (progiciel de gestion intégré ou PGI) sont au programme d'une pédagogie de l'action, basée sur la conduite d'études (en 1re) et de projets (en terminale).

GESTION FINANCE

Cette spécialité étudie le processus de création de la valeur, la mesure de la performance, les choix financiers et leurs impacts sur l'entreprise et ses acteurs.

MERCATIQUE

Cette spécialité porte sur la maîtrise du marché, du point de vue du producteur comme du point de vue du consommateur, et l'impact des stratégies de communication.

RESSOURCES HUMAINES

Cette spécialité examine la dimension humaine de l'organisation et les logiques de valorisation et d'organisation du travail des acteurs au sein de l'organisation.

La majorité des bacheliers STMG se tourne vers un BTS ou un DUT en lien avec les spécialités de terminale. Par exemple, après la spécialité mercatique, le DUT TC (techniques de commercialisation) ; après la spécialité gestion et finance, le BTS CG (comptabilité et gestion) ; après la spécialité systèmes d’information de gestion, le BTS SIO (services informatiques aux organisations) ; après la spécialité ressources humaines et communication,

le BTS AM (assistant de manager). Possibilité de continuer ensuite en licence professionnelle (1 an) à l’université, en école de commerce ou encore en école spécialisée (tourisme…).

Un tiers des bacheliers STMG s'inscrit à l'université en licence de droit, d’AES (administration économique et sociale), d'économie-gestion… Attention, la réussite n’est pas toujours au rendez-vous car ces études exigent beaucoup d'autonomie, une solide culture générale et de l'aisance à l’écrit.

Les meilleurs élèves peuvent entrer en classe prépa économique et commerciale. L’option technologique (ECT) leur est réservée, quelle que soit la spécialité suivie en terminale. Elle prépare en 2 ans aux concours d'entrée des écoles supérieures de commerce (3 ans d'études).

Après le bac, il est possible d’entrer directement dans certaines écoles de commerce et de gestion, de tourisme, d’hôtellerie, ou de préparer un DE (diplôme d’État) dans des écoles paramédicales ou sociales. Compter
3 à 5 ans d’études.

PERSPECTIVES PROFESSIONNELLES

Ces poursuites d'études préparent aux métiers de la finance, du contrôle de gestion, des systèmes d'information, des ressources humaines, du marketing et de la communication.

Avec un bac+2, on peut occuper un poste d’assistant de direction, d’assistant de gestion en PME-PMI, de responsable d’unité commerciale, de chargé de clientèle banque, de développeur d’applications ou de technicien réseau…

Avec un bac+5, un poste de contrôleur de gestion, de chef de produit marketing, d’analyste financier, d’administrateur réseau…

La fonction publique constitue un débouché non négligeable : concours de contrôleur des finances publiques, des douanes, du travail, de secrétaire administratif, de rédacteur territorial…